PRÉSENTATION DE LA FORMATION

Dernière mise à jour le 18 février 2022 

Formation en e-learning et ateliers par groupes sur 2 ans 

Notre formation est référencée dans le DATADOK  (référencement auprès des différentes Organismes de Formation Professionnelle). 

Certifiée QUALIOPI 

Issu de la demande du personnel soignant et des professeurs de yoga , en attente de nouvelles réponses concrètes dans le cadre de leur activité, l’Institut de YogaThérapie, fondé en 1993 par le Docteur Lionel Coudron, vous propose une formation théorique et pratique en 2 ans.

Elle répond au besoin de prendre en charge les patients de manière plus humaine et globale en les aidant à développer leur sérénité et leurs ressources.

Cette formation a pour objectif de vous permettre de mieux prendre en charge vos patients ou élèves, en complément des traitements conventionnels et en s’intégrant dans un partenariat avec tous les acteurs d’un réseau de santé moderne pour proposer aux patients les   soins de la meilleure qualité possible.

Grâce à une meilleure compréhension des mécanismes d’action du yoga et des maladies cette formation vous permet d’acquérir des outils concrets que vous pourrez utiliser dans le cadre de vos cours de yoga ou de votre pratique médicale. Vous y étudierez tous les protocoles issus du yoga, mais également la micro-nutrition, la phytothérapie, la chronothérapie, et d’autres techniques thérapeutiques abordées dans une approche globale et cohérente.

La yogathérapie

La yogathérapie est l’utilisation spécifique des outils du yoga appliqués au domaine de la santé. Aussi bien pour la prévention que pour la prise en charge de patients souffrant de troubles. En complément en tant que MAC (Médecine Alternative et Complémentaire) de la médecine conventionnelle et des autres MAC.

La pratique des postures, des respirations, des différentes formes de méditation, de la relaxations associé au travail de prise de conscience (et prise de recul), permettent de développer les propres ressources de notre organisme pour ramener l’équilibre naturel perdu tant physique que mental.

Les exercices seront toujours les plus simples possibles. Il ne s’agit pas de faire des exercices extrêmes. Ils sont toujours accessibles au patient. Pour s’adapter au mieux, la yogathérapie dispose d’une cinquantaine d’exercices de base que le yogathérapeute apprend à maîtriser complètement. L’adaptation se fonde sur le ressenti du patient dans un échange permanent avec le yogathérapeute et ne se base jamais sur un catalogue ou des recettes.

L’association des méthodes traditionnelles et millénaires aux neurosciences et aux études scientifiques et médicales, a montré la validité de cette prise en charge globale dans de très nombreux domaines de la santé de la lombalgie chronique à l’anxiété en passant par les troubles métaboliques, respiratoires…

Elle s’adresse aux différentes facettes qui composent un individu qui forme un tout indissociable : le corps, les émotions, les pensées et croyances interagissent en permanence. Il est donc toujours possible d’agir par un de ces points pour permettre à tout l’organisme d’en bénéficier.

Le patient, aidé par le yogathérapeute dans des séances individuelles ou en petits groupes rend le patient / élève de plus en plus autonome pour se prendre en charge par un travail régulier sur lui-même.

.

Le patient / élève est à chaque fois considéré dans sa singularité, son parcours, pour travailler systématiquement à partir de son ressenti, des ses pensées et de ce qu’il est d’unique.

Il est important de noter que la yogathérapie n’est en aucun cas un substitut aux thérapies médicales modernes, mais est au contraire un ensemble d’outils complémentaires utilisable conjointement aux traitements médicaux.

Elle vise à développer la sérénité chez le patient qui rend alors encore plus efficace les prises en charge conventionnelles en les potentialisant.

La yogathérapie s’accompagne de nombreux conseils de vie pour renforcer les cinq piliers de la santé : Hygiène des rythmes, hygiène alimentaire, développement des relations aux autres apaisées, activité physique et enfin travail sur soi (émotionnel et spirituel).

Elle se distingue de la pratique du yoga car celle-ci est centrée sur les besoins spécifiques de la personne dans une démarche individuelle selon ses possibilités, ses difficultés, les contre-indications et indications qu’elle présente après qu’un diagnostic précis ait été posé au préalable (par un médecin seul habilité à le faire).

Résumé

Intitulé : Formation à la YogaThérapie

Amener des professionnels de la santé ou du yoga à connaître et savoir utiliser les outils de la yogathérapie dans leur activité professionnelle pour être capables de prendre en charge des patients dans le cadre de leur parcours de soins.

Maîtriser les outils pour les adapter et les transmettre à leurs patients pour qu’il puisse les appliquer en dehors de la séance proprement dite. Savoir motiver les patients et leur expliquer les bienfaits et les intérêts. Savoir suivre l’évolution et conseiller les outils. Savoir réorienter à tout moment si besoin vers d’autres acteurs de la santé.

Les professeurs de yoga ainsi que les thérapeutes (médecins, kinésithérapeutes, ergothérapeutes, ostéopathes, infirmiers, sages-femmes, orthophonistes, dentistes, psychothérapeutes, etc.) en activité professionnelle ayant une pratique de yoga de minimum deux ans et enfin ayant un projet professionnel précis avec la yogathérapie.

Les professionnels de la santé (professionnel médical reconnus auprès de l’administration de la santé comme les kinésithérapeutes, psychothérapeutes, ergothérapeutes, infirmiers, orthophonistes, médecins…).
Ils doivent avoir également une connaissance et une pratique du yoga depuis au moins deux ans.
Ce public est tout à fait capable de suivre la formation car ils ont tous les connaissances anatomiques, physiologiques nécessaire et l’expertise dans la pratique d’un suivi en consultation singulière. Ils sont capables de savoir à partir d’un diagnostic posé, faire la part des choses et proposer des solutions correspondantes.
Ils savent également adapter les outils selon les circonstances.
Ils vont acquérir l’expertise des différents outils de la pratique du yoga appliqué à la santé (postures, mouvements, respirations, relaxations, visualisation-méditations etc.) et leur adaptation selon les diagnostics préalablement établis (par un médecin).

Les professeurs de yoga qui sont admis doivent avoir une expérience de leur enseignement.
Ils maîtrisent les outils du yoga, ils possèdent également les prérequis scientifiques nécessaire au suivi de la formation : connaissances atomiques, physiologiques requises à la compréhension des cours. Ils doivent posséder leur diplôme de professeur de yoga et exercer leur activité.
Ils vont acquérir au cours de la formation de deux ans, la capacité à suivre en consultation singulière les patients qu’ils recevront, et à adapter selon les cas les outils qu’ils ont préalablement appris, mais qui devront être proposés selon une pédagogie spécifique. Ils ne feront pas faire du yoga, mais pratiqueront de la yogathérapie.

De plus, ces différents publics : personnel médical ou professeur de yoga, se regroupent lors d’ateliers qui se déroulent par groupes de 5 personnes mélangeant ainsi les différents publics. (En général sous forme de 6 demi-journées par an). Ils doivent produire une vidéo commune (chaque année).

 Ainsi, l’expérience a démontré que les uns et les autres enrichissent leur pratique pour les amener à une parfaite maîtrise d’une compétence nouvelle qu’ils ne possédaient pas avant la formation.
Ils apprennent à écouter, observer, expliquer, ajuste et suivre leur patient. Au terme de la formation, ils ont la possibilité de suivre une personne pour un trouble précis et lui proposer des outils qu’il devra appliquer régulièrement. 

Avoir validé sa formation professionnelle de santé, l’exercer et avoir une pratique de yoga depuis plus de deux ans et/ou être un professeur certifié de yoga.

Remplir le questionnaire et adresser la photocopie de son diplôme professionnel principal.

La formation en e-learning est positive à plusieurs points en cas de handicap puisqu’elle économise les déplacements qui sont parfois compliqués. Elle facilite ainsi l’accès à la formation.

Ceci est surtout vrai pour les personnes à mobilité réduite (PMR) et les déficits visuels.

En cas de handicap visuel, la formation en e-learning doit être adaptée.
La difficulté vient souvent de la luminosité et de la nécessité d’être devant des écrans durant longtemps. Les diaporamas sont essentiellement blancs et peuvent vite devenir éblouissants avec des effets de flous sur les textes.
Pour pallier à cet inconvénient, il vous faudra imprimer les documents sous forme de livrets de les classer par thématiques avec sommaires.
Vous pouvez également utiliser une fonction Windows qui inverse les couleurs (c’est mieux pour lire le texte, même si les photos perdent en qualité).
Nous espérons dans un futur proche obtenir une fonction « nuit » qui permettrait de limiter l’éblouissement. (Le mode « nuit » pour le site, avec couleurs inversées mais images normales).
 
En cas de handicap auditif.
La formation en e-learning est une formidable opportunité. Vous pouvez écouter et ré-écouter, avec le casque les audios et ainsi tout est très audible contrairement à un cours en direct où, avec le masque, a compréhension est réduite.
 
Pour les accès durant les présentiels, (soutenance des mémoires) la faculté est équipée (établissement public obligatoire) d’un accès PMR.
Mais il est également possible de passer les mémoires en distanciel (adapté pour les difficultés de déplacement).


Pour la réalisation des travaux en atelier, le groupe s’adapte pour permettre la participation en prenant en compte les handicaps


En cas de handicap, merci de nous contacter directement pour vous proposer également des organismes pouvant vous accompagner ou vous conseiller.


Formation en e-learning avec ateliers en groupe de cinq (autonomes) et visioconférences.
Diaporamas sonorisés, Quiz, fiches de consultations, fiches de protocoles, documents audio en ligne, vidéos pour certains outils spécifiques, ateliers pratiques en autonomie par groupes de cinq personnes, questionnaires d’évaluations des connaissances sous forme de quiz en ligne, production d’une vidéo par groupe de cinq, rédaction d’un mémoire.

Système d’analyse des temps de présence passé sur les cours. Présence aux ateliers. Production d’une vidéo. Visibilité des examens en ligne avec note. Mémoire. 

Suivi par analyse des temps passés sur les cours. Suivi de la présence aux ateliers. 

Suivi des quiz (évaluation des connaissances par forme de diaporamas en ligne) après chaque module et en fin de chaque stage ou années. Production d’une vidéo visionnée. Production d’un mémoire validé.

Cycle de deux années sous forme de 20 envois en e-learning, 20 webinaires, 12 ateliers pratiques en groupe. Durée de 24 mois.
Possibilité de redoubler ou prolonger avec inscription complémentaire annuelle.

Questionnaire à remplir dans le bulletin d’inscription concernant vos activités professionnelles antérieures avec la photocopie de votre diplôme principal.

Notre pédagogie est directement adaptée aux besoins des étudiants par :

  • D’une part, les cours théoriques et des cours spécifiques intitulés « consultations : que faire en pratique ? » et les ateliers de mise en application ainsi que la rédaction d’un mémoire consistant à suivre un patient sur 10 séances.
  • D’autre part, l’evaluation chaque année par un comité pédagogique de l’évolution de la formation aux besoins. 

Un examen au terme de chaque année et soutenance d’un mémoire de mise en situation devant un jury de professionnels compétents.

Voir règlement intérieur page Tarifs et Inscriptions aux Conditions Générales de Vente

Recueil de vos remarques et suggestions par une présence permanente et disponible au téléphone et sur les lieux de formation par l’assistante et secrétaire du directeur de la formation, par l’assistante pédagogique, par l’encouragement à formuler les remarques par mail et oralement et la mise en place réactive de solutions en regard des observations et réclamations au fur et à mesure.

Evaluation tout au long de la formation par la réponse à des tests d’évaluation (sous forme de quiz en ligne).
Examens de fin de première année et de deuxième année. Une première session entre le 15 juin et le 30 juin. Une deuxième session entre le 1er et le 15 septembre.
Production d’une vidéo par année mettant en scène une consultation (élaborée dans le cadre d’un groupe en atelier). Entre le 30 juin et le 30 décembre de l’année.
Soutenance d’un mémoire devant un jury de 3 membres. En fin de formation au terme des deux années.

Depuis le elearning :

– 2% des étudiants ont abandonné la première année. 0% ont abandonné la deuxième année.
– 7% ont demandé le redoublement (en première ou deuxième année) (pour des raisons d’organisation suite Covid, compte tenu de leur emploi du temps largement modifié comme soignants). 
– 95% des étudiants ayant passé l’examen l’ont réussi du premier coup. Les 5% restant l’ont obtenu avec la deuxième session. 
– 100% des étudiants ont produits la vidéo.
– La rédaction et la soutenance des mémoires n’a pas encore eu lieu.

Durant les formations en présentiel :
– 10% des étudiants abandonnaient la première année et 10 autres % la deuxième.
– Total abandon au cours de la formation : Approximativement 20%.
– 100% des étudiants ayant suivis les deux années ont passés avec succès leur examen. (95% en première session. 5% doivent le repasser en deuxième session).
– Au terme des deux années, 85% des étudiants ont soutenu leur mémoire. 100% de ceux-ci l’ont obtenu. (10% doivent le retoucher pour obtenir la validation). 10% obtiennent les félicitations du jury.

Les conclusions et décisions d’améliorations sont communiquées et expliquées lors des réunions de post-formations et dans le cadre du journal de yogathérapie de post-formation accessibles aux anciens.
Par ces deux médias, les nouveaux outils et les améliorations sont mis à disposition des anciens.

Voir page « Témoignages ».