Pratique pour l’auto-massage du ventre

L’auto-massage du ventre se fait par des exercices de mobilisation abdominales.

La respiration y est déterminante: il faut parfaitement synchroniser les mouvements à la respiration.

Dans les expirations, veillez à bien le faire au maximum pour créer une pression abdominale.

Commencez par les respirations abdominales simples, puis enchaînez par les appuis des cuisses sur le ventre et terminer par la mise en place du massage en « avalant » le ventre.


Premier exercice: Respiration abdominale lente

1- Inspirer en laissant le ventre ressortir

2- Expirer en rentrant le ventre

3- Se placer à plat dos, les jambes pliées, les bras le long du corps

Continuer à inspirer et expirer en mobilisant à chaque fois le ventre

4- Inspirer en portant les bras en arrière

5- Expirer en ramenant la cuisse gauche et en attrapant le genou avec les deux mains

6- Revenir en photo 4 en inspirant et en ramenant les bras en arrière

Recommencer l’exercice de la photo 5 en changeant de côté, c’est-à-dire avec la cuisse droite.Alterner le mouvement en le faisant en tout trois fois de chaque côté.

Au terme de ces six mouvements, inspirer à nouveau comme en photo 4, les deux bras en arrière, les jambes pliées, les pieds au sol.

7- Expirer cette fois-ci en ramenant les deux cuisses sur le ventre

8- Inspirer et en expirant ramener le front vers les cuisses, rester 4 respirations puis reposer la tête sur une inspiration

 

Deuxième exercice: Uddyanabandha, Agnisarakrya et Nauli Krya

1- Uddyanabangha:

Debout, placer les mains sur les cuisses, les jambes sont semi-fléchies.

Dans la position, expirer profondément puis avaler le ventre sous les côtes. Rester à vide le plus longtemps possible, tout en étant à l’aise.

2- Agnisarakrya:

Refaire l’exercice précédent, mais après avoir vidé l’air, laisser le ventre se « regonfler » sans inspirer et le rentrer à nouveau.

Recommencer plusieurs fois de suite sans respirer, c’est-à-dire en faisant un « barattage » du ventre. Inspirer lors de la dernière fois, mais sans que cette inspiration ne soit brutale.

3- Nauli Krya:

3 Responses to Pratique pour l’auto-massage du ventre

  1. catherine morisot says:

    Bonjour, merci pour votre site très interessant. Je me pose une question et je tente le coup de la poser ici ! …Je suis en cours de formation a Evian pour être enseignante de yoga. J’ai lu votre livre « soigner les troubles digestifs ». Je suis atteinte d’une candidose très « rebelle »! je pratique aujourd’hui shankhaprashalana pour la deuxieme fois. La premiere cela m’avait soulagée mais j’ai eu pendant quelques jours des vertiges genants. La question que je me pose : dans mon cas le riz blanc est il le plus indiqué pour reprendre l’alimentation? (sucre rapide?) Merci de votre éventuelle réponse.

    • Florence says:

      Madame,
      oui, je vous confirme que le riz blanc est indiqué après la pratique de Shankapraksalana mais de toutes façons cela n’excède pas les deux premiers jours et il est possible de varier et de l’associer à d’autres légumes cuits
      Cordialement
      Lionel Coudron

  2. Rafi says:

    Bonjour, pratiquez-vous le « yoga du ventre » avec auto-massage du ventre et ces séances comprennent-elles également un peu de relaxation ? où puis-je également trouver vos horaires et tarifs ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *