Pratique: consultation en yogathérapie pour l’insomnie

Pour vous aider à vous libérer de l’insomnie :

  • Identifier les éléments et caractéristiques de l’insomnie.
  • Pratiquer les exercices recommandés.
  • Appliquer les consignes spécifiques d’hygiène de vie et micronutritionnelles.


Tout d’abord, se poser les questions fondamentales pour appréhender le trouble et déterminer s’il existe vraiment une insomnie :

  • Est-ce que l’insomnie est une difficulté d’endormissement, un réveil nocturne, un réveil précoce, ou un sommeil vigile?
  • Quelles sont les répercussions dans la journée (fatigue, trouble de la concentration, aucune)?
  • Quel est son rythme de sommeil : heure du coucher, heure du réveil, durée du réveil et voir s’il existe des erreurs de biorythme pour recadrer les horaires si besoin?
  • Evaluer s’il existe des causes précises à ce troubles du sommeil et depuis combien de temps il existe.
  • Evaluer les traitements pris et les dépendances – accoutumances aux produits utilisés.
  • Evaluer enfin s’il existe des troubles associés au trouble du sommeil : Syndrome des jambes sans repos, apnées du sommeil… et les modalités du trouble du sommeil : excitation psychique (manque de sérotonine) ou physique (manque de dopamine).


Deuxièmement, pratiquer les exercices du yoga favorable au traitement de l’anxiété et mettant dans les meilleures conditions pour l’endormissement :

  • Asanas : Etirer la région postérieure du dos essentiellement la nuque avec le demi pont et la charrue, voir les mudras.
  • Pranayama : Tout simplement commencer par le plus simple : la respiration abdominale la plus lente possible en insistant sur l’expiration.
  • Pratiquer éventuellement chandra bedana, anuloma.
  • Les méditations sont innombrables et d’autant plus efficace qu’elles procèdent d’une injonction paradoxale : « soyez vigilant et ne dormez pas ». Observation des pensées, observation du souffle comme évoqué précédemment, visualisation d’une scène tranquille de la nature, rotation de la pensée dans le corps : yoga nidra détaillé, observation et détente du front, enfin, suivi d’une séquence de sa vie pas à pas.


Troisièmement, les consignes :

  • Se réveiller à heure fixe, quoi qu’il advienne, ne pas hésiter à faire une sieste, ne pas utiliser les ordinateurs et surtout pas internet avant de s’endormir, prendre une tisane relaxante avant le coucher, ne pas lire au lit. Ne pas avoir d’activité excitante le soir. Se rappeler que la nuit conditionne le jour et le jour conditionne la nuit.
  • Prendre un bain chaud deux heures avant le coucher, se coucher dans une pièce fraiche non surchauffée (moins de 20°C). Eventuellement mettre des chaussettes. Eviter les bruits. Se sentir en sécurité. Si des problèmes nous occupent l’esprit, les écrire sur une feuille de papier et la plier.

Les conseils micronutritionnels :

  • Ne pas trop manger le soir, ne pas boire de vin ni d’alcool le soir,
  • Sériane sommeil : prendre deux gélules au repas du soir.
  • Neurobiane Deux gélules à 17 heures et deux gélules avant le coucher pendant un mois.
  • Mélatonine : Circadin : prendre un comprimé à 21 heures tous les soirs ou en préparation magistrale ; mélatonine 3 mg.
  • En cas de sommeil agité (on bouge beaucoup, le lit est un champ de bataille )
  • Dynabiane : Prendre deux gélules le matin à jeun et 2 gélules à midi avant les repas pendant un mois à renouveler.
  • Enfin : utiliser tous les matins pendant une demi-heure une lampe de luxthérapie durant toute la période de l’hiver.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>